Metek vient du grec meta : parmi, et oikos : les maisons, et «métèque» signifie «étranger domicilié dans une ville». C’est cette dualité qui nous intéresse : avoir la curiosité et la distanciation critique de «l’étranger» tout en ayant la connaissance intime des lieux de celui qui y habite. Notre volonté est de produire des objets inhabituels, différents mais qui deviennent évidents parce qu’ils prennent en compte le contexte existant.

 

agence d’architecture et de design, cofondée en 2001 à New York par Sarah Bitter est basée depuis 2004 à Paris. Profondément admirative de l’architecte - designer Eileen Gray ainsi que du couple de californiens Charles & Ray Eames, Sarah Bitter s’inspire de ces grands noms pour s’affranchir des catégories programmatiques et des échelles de réalisations et projeter «de la petite cuillère à la ville»*. Cet état d’esprit, cet appétit créatif est partagé par tous les collaborateurs de l’agence Metek ainsi que par les ingénieurs et les artisans hors pairs de son fidèle réseau. La méthodologie de l’agence est d’allier un grand pragmatisme avec une certaine poésie. Comment décrypter les contraintes physiques, légales ou sociales pour les intégrer dans l’ossature de chaque projet et pour les transformer en règles du jeu du processus créatif ? L’agence Metek est à la fois reconnue par les institutions telles que la Cité de l’Architecture (expositions «vers de nouveaux logements sociaux 2» 2012), le Ministère de la Culture (nomination Prix grand Public d’architecture 2004), le Pavillon de l’Arsenal (expositions «le Paris des maisons» 2003, «exposition permanente 2003-2006», «Habiter 10-09 09-10» 2010) ainsi que par la presse professionnelle. Elle reste engagée auprès des particuliers et du grand public.

 
 

 

architecte DPLG est diplômée de l’école d’architecture de Versailles en 1996 et de l’université Paris II – Assas (3ème cycle en droit et économie de la construction).

Avant de créer Metek, les opportunités professionnelles et sa passion pour les villes en mutation l’ont amenée à travailler à Barcelone, Marseille, Berlin et New York. Elle prend part à des projets urbains de grande ampleur pour des agences d’architecture et des institutions et découvre les dessins d’exécution à l’anglo-saxonne (agence Zvi Hecker Berlin, GKV New York).

Parallèlement à son travail d’architecte, Sarah Bitter est engagée dans la diffusion de l’architecture auprès de différents publics : présentation depuis 15 ans des projets de l’agence dans le cadre des Journées A Vivre, participation à des émissions de télévision, interventions dans les écoles en France et à l’Etranger, pour les spécialistes et les non spécialistes (Ecole élémentaire St Merri, Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture, Ecole d’art américaine de Fontainebleau, Université de Michigan, USA). Elle a invité la cinéaste Sophie Comtet-Kouyaté à réaliser un film artistique sur l’opération de la rue de Crimée, Crimée enchantée, Histoire (s) d’une architecture, en cours de montage. Pour ce film, l’auteure Célia Houdart a écrit un texte «Villa Crimée», à paraître chez P.O.L au printemps 2018.

 

diplômé de l'Ecole Spéciale d'Architecture (DESA avec félicitations du jury, HMONP 2010) après un DUT en génie civil (IUT Cergy-Pontoise). Il rejoint l'agence Metek en 2009 et participe au concours lauréat de 31 logements sociaux à Paris aujourd'hui en chantier. Sa rationalité et sa capacité à trouver des solutions innovantes en termes de design contribue à la créativité des projets de la petite à la grande échelle.

 

* Référence aux propos de Max Bill L’école d’Ulm : textes et manifestes