• 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

  • 90-AS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Transformer un studio « banal et un peu bancal » en un pied à terre « spacieux, lumineux et reposant, minimaliste et pourtant chaleureux, qui permette des rythmes de vie décalés, de travailler sans empiéter sur l'espace et d'accueillir la nuit famille et amis de passage à Paris ». Cet ambitieux cahier des charges s'est traduit dans une nouvelle géométrie avec un jeu d'ouvertures et de fermetures à la fois pratique et ludique intégrant tous les rangements utiles et mobilier (placard, bureau, lit ) créant fluidité et harmonie entre les différents espaces de vie.
Le choix des couleurs (blanc, noir, vert) crée une unité tout en suscitant des sensations très différentes : vivacité et gaieté côté cuisine intimité dans salle de bain où les carreaux de grés noir du sol et des parois de la douche invitent au repos et à la sérénité tout en mettant en valeur l'immense panneau de verre laqué vert qui jouxte la baignoire qui répond à la photo de bambous imprimée sur plexiglas qui referme l'armoire à pharmacie.
Dans la salle de bain trouvent leur place une grande douche, une grande baignoire avec un éclairage qui crée des vagues au plafond quand elle est remplie, un meuble en résine blanche intégrant tiroir lavabo ainsi qu'un banc de repos.
Le cœur du studio est la chambre surélevée d'une marche, estrade sous laquelle se cache un grand lit pour les invités prolongé par la banquette-canapé côté salon. C'est comme une maison dans la maison, clin d'œil à l'enfance avec ses trois ouvertures-fermetures en chêne blanchi.
Une banquette a été créé au dessus du radiateur qui courre le long de la baie vitrée recouverte du même revêtement bois composite que le balcon créant une continuité intérieur /extérieur.
Hormis une petite table en verre, pas de meubles pour profiter d'un maximum de surface et du paysage urbain encore élargi par un haut miroir qui offre en plus des vue sur les Jardins du Luxembourg, Saint Sulpice et même le Sacré Cœur.

Photos : mopA & Fabienne Delafray

 

Surface

39 m²

 

Volume

150m3 dont 8,5 de rangements intégrés

Coût

70 000 €

 

Livraison

2011

Moa

Privée

 

Adresse

90 rue d'Assas